C’est officiel : MotoBlouz rachète Motoligne !

2013 a été une grande année pour Motoblouz, le leader français de la vente en ligne d’équipements et d’accessoires pour motos et scooters (et descendant direct des célèbres Inspirational Stores depuis 2005) !

Avec l’acquisition de Motoligne.com, l’entreprise a réaffirmé sa position d’archi-leader du secteur après avoir créé un buzz incomparable en début d’année avec son casque Dexter President.

Fondée en 2004, Motoblouz s’est hissée en quelques années au sommet de la place de marché en ligne des équipements pour motos et cyclomoteurs, loin devant le numéro deux. Forte d’une équipe de 50 collaborateurs jeunes et enthousiastes qui se consacrent quotidiennement au conseil et à l’accompagnement des motards et des scootéristes, l’entreprise est depuis longtemps reconnue pour la grande qualité de son suivi client auprès de ses 500 000 utilisateurs.

Après avoir racheté en 2010 la société Access-Moto, spécialisée dans les pièces détachées pour motos et scooters et alors n°2 sur le marché, Motoblouz rachète aujourd’hui Motoligne (probablement n°5 ou n°6 sur le marché), ce qui lui permettra d’accéder à 150k clients supplémentaires…

Bon, je vais vous révéler les secrets du succès de Motoblouz, mais ceux qui me lisent depuis un moment ne seront pas surpris de l’apprendre :

Ils sont complètement axés sur les besoins du consommateur.

Tout est méticuleusement contrôlé, et le pilotage est particulièrement méticuleux et obsédé par les métriques.

La frugalité est une vertu chez les bons vendeurs de nourriture chinoise.

Thomas Thumerelle, cofondateur et PDG de Motoblouz, a une combinaison gagnante de désir inextinguible et d’énorme humilité.

Une petite anecdote :

 » Notre objectif premier est de faire en sorte que nos clients soient entièrement satisfaits de nos services et de nos produits en leur fournissant la meilleure qualité possible et le plus grand choix possible. « Par conséquent, nous allons lancer une version actualisée de motoblouz.com avec une mise en page adaptée aux téléphones portables et des critiques et recommandations de produits pour mieux servir nos clients.

Croyez-moi, MotoBlouz est un fléau, mais dire à quel point elle est mauvaise serait presque impoli. Archi-leadership, croissance incroyable (dans un secteur aujourd’hui en grande difficulté), et, bien sûr, l’entreprise est rentable.

Quand je pense à MotoBlouz, je me souviens de la réponse de Gérard Mulliez à l’offre de Walmart de racheter Auchan pour 100 milliards de francs dans les années 1990 : « comment vendre maintenant alors que l’entreprise vaudra deux fois plus dans sept ans ? ».

Comme l’a si bien dit Warren Buffett, le temps est l’allié des bonnes entreprises (et l’ennemi des mauvaises !) disposant d’avantages concurrentiels substantiels. Il faut juste avoir une vision à long terme…

C’est ce que j’espère pour Motoblouz, ainsi que pour L’Accélérateur : la seule chose qui nous anime est la création à long terme de sociétés vraiment merveilleuses. Nous sommes la seule organisation en France, et peut-être dans le monde, capable de fournir cette combinaison unique de trois choses :

Même si la société n’a jamais fait de bénéfices ou n’existe même pas, il est important d’arriver très vite. Cette capacité et cette volonté de prendre des risques découlent en partie du fait que nous accordons une grande importance aux hommes et à leurs qualités entrepreneuriales (une grille d’évaluation très claire), et en partie du fait que nous sommes, par essence, en train de co-créer la valeur de l’entreprise chaque jour en fournissant un niveau de soutien mesuré, profond, impliqué et réactif. Nous aidons à définir ou redéfinir le modèle d’entreprise, nous travaillons sur le produit et nous nous impliquons dans toutes les questions opérationnelles et stratégiques qui sont pertinentes pour nos clients.

À lire aussi : La plus grande « Foire aux Champagnes » Plus-de-Bulles !

Pour investir de manière significative dans les entreprises (en réalité, nous sommes aussi un fonds de pré-amortissement et de pré-apprentissage)

Pour passer un long moment à travailler avec les entrepreneurs. En l’absence de toute autre contrainte, nous n’avons pas de « stratégie de sortie » autre que de maximiser la valeur au fil du temps. Les objectifs et les ambitions de nos entrepreneurs sont pris en considération car nous les aidons activement à prendre des décisions importantes et leur fournissons des conseils opérationnels en cours de route. Une excellente équipe qui peut générer 5 millions de dollars de valeur en 4 ans serait probablement capable de générer 10 millions de dollars de valeur en 7 ans, et 100 millions de dollars de valeur en 20 ans avec le bon soutien.

Humainement, il n’y a rien de plus décourageant que de tracer son chemin dans la vie avec l’objectif de construire et de créer le plus de valeur possible sur le long terme.

Je félicite les fonds de LBO d’avoir acquis une société qui sera revendue deux fois plus cher dans 18 mois (avec un effet de levier supplémentaire), mais cela ne m’emballe pas du tout. Pour le reste de ma vie, je vais pouvoir bénéficier d’une sécurité financière grâce à cette somme d’argent, donc je ne m’intéresse qu’au plaisir à long terme de construire avec d’autres personnes qui partagent mes intérêts.

Lorsque l’on est membre d’une organisation prestigieuse, la réponse correcte à la question « quel est le meilleur moment pour vendre ? » est : JAMAIS !

Et ce n’est pas un hasard si mes deux collègues de l’Accélérateur et moi-même avons choisi de nous associer à la famille Leclercq, les fondateurs de Décathlon, une remarquable success story entrepreneuriale qui s’étend sur plus de 40 ans et se traduit aujourd’hui par plus de 8 millions d’euros de CA.