Comment faire baisser les frais de notaire en Belgique ?

Si vous achetez un bien immobilier, vous devez être prêt à payer une variété de frais, y compris : les frais d’enregistrement, les frais de notaire, les frais administratifs pour la paperasse et la recherche, les frais bancaires, les frais fiscaux, les frais de transcription pour les hypothèques, les frais pour les architectes, les frais pour la copropriété, les primes d’assurance diverses, etc. (cette liste n’est pas exhaustive).

Il est crucial de pouvoir reconnaître ces coûts. Cela vous permettra d’affiner votre plan financier et de déterminer si vous prenez des décisions judicieuses. Ensuite, dès que vous aurez déterminé l’ensemble des charges, vous vous rendrez compte qu’il s’agit d’une somme importante. Si vous êtes comme moi et que vous ne voulez pas gaspiller votre argent, je vais vous expliquer comment réduire ces coûts tout en respectant la loi dans cet article.

Se constituer en groupe d’acheteurs

Si cela fait partie de votre plan, il peut être en mesure de dépenser moins en frais de transaction en effectuant plusieurs achats plutôt qu’un seul gros. Cela sonne mal, mais vous devez y penser. De plus, il vous donne accès à des éléments qui n’étaient pas inclus dans votre budget.

Prenons, par exemple, un bien d’une valeur de 200.000 € en Région wallonne. Si le taux normal est utilisé, cela se traduit par des droits d’enregistrement de 12,5 pour cent, soit 25.000 euros. Vous pouvez vous entendre avec l’autre personne et payer moins que le coût total des droits d’enregistrement en effectuant cet achat par deux. Le scénario le plus probable est que vous divisez ces coûts par deux, ce qui entraîne une économie de 12 500 euros. En plus de ces économies, vous pouvez également faire ce qui suit avec un sou et deux cents :

  • Élargissez votre portée et recherchez des projets plus importants, qui peuvent également être des projets plus lucratifs.
  • Faire des économies sur la gestion de votre patrimoine (votre associé peut avoir plus de compétences ou de temps), etc. 

De nombreuses options sont disponibles. Lorsque vous décidez d’acheter auprès de plusieurs vendeurs, vous devez également réfléchir à la manière d’organiser leur contrat. Vous avez la possibilité de rejoindre un groupe ou de rester seul et, par exemple, de signer une convention d’indivision pour donner plus de contrôle à la direction. Quelle que soit la manière dont vous décidez de structurer votre accord, vous devez porter une attention particulière aux partenaires que vous choisissez et aux conditions sur lesquelles vous vous engagez.

A lire aussi : combien coûtent les frais de notaire ?

Les avantages fiscaux sur les abattements et frais réduits

Il existe différents mécanismes pour réduire les coûts d’achat en fonction de la région dans laquelle vous souhaitez faire vos achats. Ces mécanismes sont expliqués dans leur version la plus récente sur le site des notaires belges (https://www.notaire.be), et il existe même un module qui permet un calcul précis des coûts (https://www.notaire.be/ calcul de frais).

Ainsi, si vous achetez votre premier bien immobilier à Bruxelles pour 170.000 €, en votre propre nom, avec l’intention d’y résider pendant cinq ans avant de le mettre en location, et sans autres avantages financiers (bonus logement, etc. ), vous ne serez tout simplement pas responsable du paiement de 21 250 € ! C’est une économie sacrifiée ! Pour éviter les fausses bonnes nouvelles, portez une attention particulière à toutes les exigences qui doivent être remplies.

Profiter d’un remboursement à longues échéances

Un autre type de prêt est celui dont la période de remboursement est plus longue que d’habitude lorsqu’il commence. Ce délai et le type de remboursement dépendent des conditions que vous êtes en mesure de négocier avec la banque. Les frais généraux de votre achat seront annulés si vous commencez votre remboursement plus tard. Ainsi, si vous remboursez 4 000 euros d’intérêts et 10 000 euros de capital la première année mais que vous parvenez à convaincre la banque de n’accepter que le remboursement des intérêts, vous pouvez économiser 10 000 euros de trésorerie la première année.

On peut voir qu’un large éventail de possibilités existe juste avec ces trois stratégies. Pour agir de manière structurée, je vous encourage à être clair sur vos objectifs, vos points forts et les points à améliorer. Cela pourrait être une ligne rouge utile pour choisir vos batailles plus habilement.