Quelle banque finance les frais de notaire ?

Le prix total de votre achat augmentera du montant de ces frais de notaire, qui sont à la charge de l’acheteur. Il est sage de planifier à l’avance afin d’économiser suffisamment pour la mise de fonds ou de la financer dans votre prêt hypothécaire. Nous examinons les options dont vous disposez pour faire face à ces problèmes et les contrôler vous-même.

Financement avec vos propres moyens financiers

L’acompte que vous versez sur un prêt immobilier est un signe de bonne foi vis-à-vis de l’établissement prêteur. Ne vous inquiétez pas, il y a plusieurs options… Avec l’argent que vous avez économisé ou avec l’aide de votre famille. Dans de nombreux cas, votre contribution individuelle suffit à couvrir les frais de notaire. Vous pouvez également essayer de négocier avec la banque pour ne payer que les frais de notaire au lieu de 10 % du montant total de la transaction. La banque verra que vous avez fait des efforts et que vous ne traitez pas le projet à la légère si vous suivez cette procédure généralement acceptée. Vous pouvez porter plus de poids si vous avez un apport.

Mais ne laissez pas cela vous empêcher de demander de l’aide à vos proches. Lorsque vous effectuez un achat important pour la première fois, il est courant que les membres de la famille, généralement vos parents, donnent un coup de main sous la forme d’un cadeau ou d’un prêt personnel pour la mise de fonds. En plus de faciliter l’obtention de votre prêt immobilier, l’avantage d’une garantie personnelle est qu’elle réduit le montant total que vous devez, le délai de remboursement et les intérêts que vous devez payer à la banque.

Avec un prêt « coup de pouce »

En l’absence d’héritage ou de donation d’un parent, il existe d’autres options pour couvrir le coût des services du notaire. Bien qu’ils offrent une option moins chère, ils sont rarement envisagés. Les prêts garantis par l’État, souvent appelés « prêts conventionnels », sont disponibles pour les emprunteurs qualifiés en fonction de leur niveau de revenu et sont soumis à certaines directives gouvernementales. En pratique, le terme PTZ (préparer pour zéro) est le terme le plus couramment utilisé.

A lire aussi : comment faire baisser les frais de notaire en Belgique ?

Les prêts aux employeurs

Ils sont subventionnés par les impôts de votre entreprise et peuvent vous aider à bénéficier d’un taux d’intérêt inférieur sur un mini prêt. Quelle que soit la solution choisie – PTZ, PAS (Prêt d’Action Sociale), PEL (Prêt d’Épargne Logement), PAL (prêt d’Action Logement), ou encore prêt 1% employeur – vous pourrez contribuer .

En effet, même s’il s’agit de prêts bancaires, ils peuvent se substituer à votre propre contribution aux yeux de votre institution financière. Des prêts comme celui-ci peuvent être ajoutés à votre prêt principal et contribuer à renforcer votre demande. Le reste de cette page est pour vous si vous n’êtes pas en mesure d’apporter une contribution personnelle par des moyens tels que l’épargne, les dons de la famille et des amis ou les prêts bonifiés.

Prêt bancaire traditionnel pour couvrir vos frais de notaire

En l’absence d’apport personnel, vous devrez fournir à votre banquier une explication convaincante du retard d’approvisionnement. Le meilleur conseil que je puisse vous donner dans cette situation spécifique est d’expliquer votre manque de contribution en indiquant un motif responsable. C’est peut-être parce que vous êtes sur le point d’acheter une voiture en espèces.

Ou peut-être essayez-vous simplement d’économiser de l’argent en n’ayant pas à encaisser votre assurance-vie. Ou parce que vous pouvez fournir un autre type de garantie, comme le risque partagé, l’héritage futur, etc. Il n’y a pas de liste officielle des raisons valables. Gardez à l’esprit que votre partenaire financier doit savoir ce qui suit : il fait affaire avec quelqu’un qui sait gérer l’argent de façon responsable et qui est en mesure de faire preuve de maturité financière.

L’emprunteur sans contribution personnelle

Vous n’avez pas suffisamment d’économies pour cotiser, n’est-ce pas? Vous n’avez pas d’autres sources de soutien financier, comme la famille ou un prêt gouvernemental, pour combler la différence? Ce n’est pas grave en 2020 puisque de nombreux établissements de crédit apprécieront votre demande de prêt. En fait, les prêts hypothécaires des banques ont des taux d’intérêt historiquement bas. Par conséquent, payer les frais de notaire de sa poche n’est pas toujours la meilleure option. Plutôt que d’y contribuer personnellement, voici plusieurs pistes à suivre qui pourraient inciter votre banquier à inclure les frais de notaire dans votre crédit immobilier.

Vous êtes en première ligne, vous êtes marié à une personne stable et tout semble bien se passer pour vous. Cela signifie qu’il y a deux jeunes employés disponibles pour garantir le prêt. Vous avez montré des preuves incontestables. Vos données sur les 12 derniers mois ne montrent aucun signe de dysfonctionnement grave. Ou encore votre niveau de consommation actuel dépasse votre crédit disponible. Vous êtes alors en mesure de respecter vos obligations financières sans contracter de prêt, mais vous êtes intéressé à acheter une maison au taux de location.
Ne vous endettez pas à un taux supérieur à 33% : vous disposez d’une allocation de subsistance confortable qui vous permettra de couvrir vos dépenses courantes (nourriture, logement, services publics, transport, communication, divertissement, etc.).